5

Orléans via la région parisienne

Ce que j’apprécie avant tout avec le vélo, c’est d’avoir un but en fonction de la destination.

Cette fois-ci, rendre visite à la famille maternelle jusqu’à Orléans et plus particulièrement à Olivet au bord du Loiret.

Problème de gps

Mon GPS Garmin 800 ne fonctionnant plus, il ne me reste plus qu’à tenter l’aventure avec le 500, mais sans cartographie.
Direction plein Sud en visant Paris à travers la Somme et l’Oise. On verra ensuite.
Départ au petit matin du mardi 21/7 sans se presser et en retrouvant la chaleur plus je descendais.

2015_07_21 orléansPa_01
Pratique une béquille

Paris

La région parisienne est atteinte pour le coucher de soleil après une journée propice à la bicyclette.

Chaude ambiance dans la capitale remplie de touristes surtout japonais qui semblent ne pas vouloir se coucher.
Un peu comme moi qui profite de cette atmosphère en prenant des photos.
Après un dernier sandwich sous la Tour Eiffel, il faut reprendre la route, car il me reste une bonne centaine de kilomètres.

Le temps menace et quelques averses viennent me rafraîchir après la lourdeur parisienne.
Pas évident de quitter Paris et je me perds dans sa lointaine banlieue sud en pleine nuit.

Orléans

Après avoir mis le double de temps depuis la capitale, j’arrive enfin à Orléans en milieu de mercredi.

Ma marraine Laurence, très étonnée de me voir, forcement n’ayant pas prévenu, me propose son hospitalité qui est la bienvenue.
Je ne fais qu’une bouchée de son succulent taboulé tout en ayant vidé deux bouteilles d’eau gazeuse de la cave de Philippe.

Olivet

Juste le temps de me refaire une beauté et me voilà chez ma tante Françoise à Olivet, berceau maternel.
Après ce moment de discussion très plaisant, il me faut retrouver Laurence et Philippe pour souper avant de remonter en direction du Nord.

Je n’oublie pas au passage la belle petite villa que Roland le grand-père maternel fit construire au fil du temps.

Remontée dans le Nord

Mécontent de mon itinéraire aller, Philippe me propose de passer par Chartres pour ensuite contourner l’Ouest parisien.
Il me détaille tout ceci sur leurs cartes qu’ils me laissent avec gentillesse.
Et nous voilà partis tous les deux à vélo pour m’aider à sortir d’Orléans.

Le plus grand regret de cette journée fut l’impossibilité de retrouver François le frère de Laurence et sa femme Annie étant en vacances à Royan.

Ce retour à la maison aurait pu s’intituler le chemin des cathédrales comme un certain « Racines et des ailes »

D’abord Chartres, puis Beauvais et pour finir Amiens ; il ne manquait que Senlis que j’aurais pu visiter à l’aller, sans oublier Orléans.
Je remercie encore Philippe pour cette riche idée.

Cimetières de la 1ère guerre mondiale

Ce voyage s’est terminé par la tournée émouvante des cimetières militaires de la Somme.

Pour conclure, je commence à m’habituer à la navigation classique sur carte papier avec boussole.
Mais j’aimerais bien retrouver un GPS digne de ce nom pour de tels périples, car c’est plus rassurant.

Après 72 heures dont dix pour cent de sommeil, on est content de retrouver son domicile et calmé pour un moment !

Retrouvez l’ensemble des photos ici.

About Philippe

Depuis qu’il retrouve ses élèves à vélo, il ne peut désormais plus s’en passer au point de faire le Tour de la France sur sa bicyclette.

2 thoughts on “Orléans via la région parisienne”

  1. François

    Très belles photos.
    François

    1. Merci à toi François 😉

Laisser un commentaire

Les Two Moulins partagent leur aventures également sur Strava n'hésitez pas à les suivre !