En recherchant des courses à pied sur Dublin, j’ai trouvé sur une série de duathlons s’effectuant à Phoenix Park.
Seul le premier est organisé lorsque je suis en Irlande.
Ce duathlon va me permettre de voir ce que je vaux sur une épreuve multisports et confirmer probablement mon envie de me mettre au triathlon.

Récupération du dossard

Le dossard est à récupérer au magasin Cycle Super Store aux environs de Dublin; magasin que je connais bien, car c’est le seul de la capitale avec un véritable service après-vente et des vendeurs aimables.
J’y suis d’ailleurs passé avec Philippe lors de son séjour cycliste en Irlande, afin de lui trouver des rayons de rechange pour son Gitane.

Mon inscription tardive me place malheureusement en dernière vague (vague 3).
Je pourrais faire la demande pour être classé dans la première avec les résultats de mon 10K précédent, mais je n’en ai pas le courage. De plus, cela me permettra de ne pas partir trop vite en me rajoutant le challenge de rattraper les précédents comme lors du Trail de Bray.

H–2

J’aime dormir tard, mais pour cette course, je choisis de me lever tôt afin d’être à l’ouverture du parc de transitions pour profiter d’une bonne place.
J’arrive donc dans les premiers sur l’aire de transitions et je trouve une place juste à côté de sa sortie.
Je profite du temps qu’il reste avant le briefing pour parler vélos et mécaniques avec des coureurs possédant de beaux bolides.

Après le briefing, je me dirige vers la ligne de départ pour prendre quelques photos de la première vague.
Peu de temps après, nous voyons passer un troupeau de daims dérangés par les coureurs.

Départ en tête

Première partie : Course à pied

Le départ de ma vague est initialement prévu à 10 h 30; nous sommes appelés en avance vers l’arche de départ pour une raison inconnue, car nous partirons comme prévu.
Les minutes d’attente se font longues en combinaison de triathlon; l’air est froid, mais il n’y a pas de vent pour le moment.

La première partie de course à pied est constituée de deux boucles de 2,5 km chacune.
J’effectue le premier kilomètre à grande vitesse parce que je situé sur la première ligne.

Je me calme durant les kilomètres suivants, car je sais que je pourrai regagner du temps lors de la partie cycliste.
Le parcours est plat; il suit les contours d’un terrain de foot de Phœnix Park.

Je dois tenir avant la fin car la périostite fait sont retour; plus qu’un kilomètre avant le vélo, je m’accroche !

La première partie de course à pied : 4:21/km en 21,44 min.

Transition 1 : Course à pied -> Vélo

En entrant dans la zone de transitions, je me dirige rapidement vers mon vélo; de la place a été faite autour de lui car la première vague est déjà à vélo.
J’enfile mon casque et mes lunettes avant de mettre mes chaussures. Je n’ai malheureusement pas de languettes à l’arrière de celles-ci afin de les accrocher aux pédales et de courir à côté du vélo pieds nus.

En sortant du parc de transitions, nous devons effectuer 300 m en courant à côté du vélo; la course avec les cales automatiques n’arrange pas le problème de la périostite.

Sortie de la transition 1

Deuxième partie : Vélo

Une fois sur le vélo, les sensations reviennent dans les jambes et je commence à accélérer afin de regagner des places sur mes prédécesseurs.
La grande ligne droite permet d’effectuer des sprints lors des 5 tours de 4 km que nous devons effectuer.
Malheureusement celle-ci se finit par une zone de  » no overtaking  » ; ce qui ne me permet pas d’accélérer comme je le souhaite.

Je finis la deuxième partie en 36 min avec une vitesse de 32,1 km/h ; en ayant regagné la 13e place du classement.

Transition 2 : Vélo -> Course à pied

Cette fois-ci, je prends mes précautions. Après être descendu de vélo, je retire mes chaussures et les porte à la main, tout en courant pieds-nus pour reposer plus rapidement le vélo.

Je dépose mon vélo et récupère la gourde d’eau quasiment vide si nécessaire.

Sortie de transition 2

Troisième partie : Course à pied

Le deuxième circuit de course à pied est de 2,5 km; une seule des boucles effectuées précédemment que je connais.
N’ayant pas été doublé lors de cette transition, je décide de maintenir ma position en dépassant seulement quelques retardataires de la vague précédente. Je fais surtout attention de ne pas me faire rattraper par des coureurs de la vague 3.

Je finis donc cette dernière partie de course à pied en 10:25 min à une allure de 4:39/km.

13 ° place en 1:12:00

Je termine donc ce duathlon de Phoenix Park à la 13e place sur 223 personnes en 1:12:00.

Très bonne expérience que j’ai hâte de renouveler une fois rentré en France au Chtriman de Gravelines.
Il faudra tout de même que je travaille les transitions car j’y ai perdu de précieuses minutes.
Merci à toute l’équipe de Belpark Tri pour l’organisation de ce superbe duathlon à Phoenix Park et à Lucie pour une grande partie des photos de cet article.

 

 

About Félix

Le fils de la famille Moulin, passionné de photos et de sports. Grand amateur de sports de glisse mais surtout de course à pied et vélo. Actuellement étudiant en informatique à Epitech Lille.

4 thoughts on “Duathlon Phoenix Park”

  1. Philippe

    Première expérience de duathlon convaincante, à confirmer en France …

    1. Avec une distance plus longue.

  2. 13eme. Pour une première fois, plutôt pas mal

    1. En se dépêchant un peu plus, cela aurait été un TOP10

Laisser un commentaire

Les Two Moulins partagent leur aventures également sur Strava n'hésitez pas à les suivre !