7

Bike & Run Anzin

Autour du terril by night

Le flyer proposé au dernier Run and Bike d’Armentières était tentant.
Surtout qu’il s’agit cette fois-ci d’une épreuve nocturne !

C’est une première pour nous.

Le seul inconvénient est qu’il faut se rendre à Valenciennes un vendredi soir.
Pas évident de s’extraire de l’agglomération lilloise en fin de semaine !

Félix finissant à 18h30, on a donc tout juste le temps d’arriver pour le départ vers 20h.
Heureusement qu’il y a d’autres courses plus courtes avant la notre.

Par chance c’est pratiquement la seule journée sèche de la semaine !

Cette fois-ci je nous ai inscrits sur leur site pour gagner du temps.

L’équipe TwoMoulins porte le numéro 88 et il fait 8 degrés.
Ce n’est plus l’hiver mais à nouveau l’automne.

Préparatifs différents avec l’obligation d’y voir presque comme en plein jour !

Le vtt de Félix bénéficie du dernier éclairage surpuissant de Specialized.
Quant à nous, on est équipé de l’éclairage ventral et dorsal de Décathlon très pratique et suffisant.

Après un court briefing, les cyclistes se mettent en place en amont du parcours alors que les joggeurs vont s’élancer.
Il y a trois boucles de 4 km à effectuer, avec obligation pour l’équipe de franchir la ligne ensemble à chaque passage.
On nous a bien rappelé aussi que les transitions devaient s’effectuer avec le vélo roulant et non déposé en amont du coureur.

Nouveau changement pour nous car Félix va prendre le départ en courant, afin de le relayer ensuite, après avoir roulé en premier.
Hélas, ce qui devait arriver se produisit pour notre première expérience by night !

Avec la centaine d’équipes au départ, je ne l’ai pas vu passer à toute vitesse.

Ce n’est qu’après avoir vu défiler presque tous les concurrents, que je me décide à les remonter un à un.
J’espère ainsi rejoindre Félix pour lui laisser le vélo.
Cela m’a rappelé notre premier run and bike à Zuytpeene, où j’avais couru en dépassant le vélo laissé par Félix, avant de faire demi-tour.

Mais nous finirons par être au point !

Toujours est-il que c’est une longue remontée qui nous attend …

Pas évident car le parcours est plus technique qu’à Armentières.
Ce qui a son charme d’ailleurs.
C’est à la lueur de nos éclairages que nous dépassons les premiers attardés moins rapides.

Mais il faut jouer un peu des coudes car certains passages sont sinueux.

Les crampons sont aussi de rigueur car le terrain est gras.
On finit par prendre notre rythme en se relayant régulièrement alors que les équipes sont maintenant plus espacées.

Le retard du départ est presque comblé mais il ne sera pas évident de retrouver les premières places.
D’autant plus que nous parcourons la dernière des trois boucles du circuit.
Félix termine en courant comme il avait commencé, alors que je l’accompagne à vélo.

Ayant tout donné pour remonter dans le classement, il s’écroule juste après l’arrivée, victime d’une légère hypoglycémie !

Heureusement tout le monde vient à son secours en lui proposant même du vin chaud.

Il faut dire que l’organisation est parfaite, notamment grâce aux nombreux signaleurs agitant leur faisceau lumineux sur tout le circuit et surtout avant chaque difficulté.
Une fois cette frayeur passée, nous nous réchauffons avec de la soupe à l’oignon, satisfaits de notre 14 ème place après avoir débuté dans les derniers en perdant de nombreuses minutes.

 

About Philippe

Depuis qu’il retrouve ses élèves à vélo, il ne peut désormais plus s’en passer au point de faire le Tour de la France sur sa bicyclette.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les Two Moulins partagent leur aventures également sur Strava n'hésitez pas à les suivre !